A few more weeks of patience before welcoming you.

Imagination at work

Les Franciscaines, ancien lieu de culte, érigé au XIXe par les religieuses et acquis par la Ville de Deauville en 2012 afin de créer un équipement culturel innovant, rassemble un musée, un auditorium-salle de spectacles, des expositions temporaires, des ateliers de médiation, des espaces de lecture et de documentation structurés autour de thèmes chers à Deauville : le cheval, le cinéma, le spectacle, la photographie, l’art de vivre, la jeunesse.

La mise en relation des œuvres, des pratiques culturelles et des espaces, habituellement distincts, caractérise Les Franciscaines qui, en permanence, met « l’imaginaire à l’œuvre ». Ce lieu, au cadre exceptionnel, va ainsi vivre toute l’année au rythme des spectacles, des rencontres, des festivals et des multiples événements de sa programmation. 

Au sein des Franciscaines, un musée est dédié au peintre figuratif André Hambourg (1909-1999), dont la majeure partie de l’œuvre a fait l’objet d’une donation par sa veuve à la Ville de Deauville (539 peintures et 3155 dessins répertoriés à ce jour) ; celle-ci est complétée par 657 œuvres collectionnées par le peintre ou échangées avec d’autres artistes : Marie Laurencin, Foujita, Van Dongen, Derain…

Parallèlement à la donation André Hambourg, la Ville de Deauville poursuit une politique d’acquisitions ambitieuse avec des œuvres d’Eugène Boudin, Paul Signac, André Lhôte, Moïse Kissling, Raoul Dufy…

Ainsi, les expositions temporaires des Franciscaines révèleront au public les œuvres issues des collections du musée ainsi que des pièces prêtées par de grands musées nationaux et internationaux ou encore des toiles impressionnistes de la collection « Peindre en Normandie ». Elles feront également la part belle au fonds contemporain d’œuvres photographiques constitué d’artistes majeurs tels que : Philippe Ramette, Sarah Moon, Massimo Vitali, Paolo Roversi, David Amstrong, Isabel Munoz, Brian Griffin, Peter Lindbergh… enrichi par les acquisitions de tirages de photographies réalisées par les artistes marquants du siècle : Robert Capa, Gisèle Freund, les Frères Seeberger, Jacques-Henri Lartigue, Robert Doisneau…

L’imaginaire à l’œuvre et les œuvres de l’imaginaire se retrouvent ainsi dans cet espace unique :  un espace-temps à part où vibre l’histoire de Deauville autant que celle du monde.

Les Franciscaines, a former place of worship, built in the 19th century by the nuns and acquired by the City of Deauville in 2012 in order to create an innovative cultural facility, brings together a museum, an auditorium-performance hall, temporary exhibitions, mediation workshops, reading and documentation areas structured around themes dear to Deauville: the horse, cinema, entertainment, photography, the art of living, youth.

The linking of works, cultural practices and spaces, which are usually distinct, characterises les Franciscaines, which constantly puts the "imagination at work". This place, with its exceptional setting, will thus live all year round to the rhythm of shows, meetings, festivals and the many events on its programme.

Within les Franciscaines, a museum is dedicated to the figurative painter André Hambourg (1909-1999), most of whose work was donated by his widow to the City of Deauville (539 paintings and 3155 drawings listed to date); this is supplemented by 657 works collected by the painter or exchanged with other artists: Marie Laurencin, Foujita, Van Dongen, Derain...

In parallel with the André Hambourg donation, the City of Deauville is pursuing an ambitious acquisition policy with works by Eugène Boudin, Paul Signac, André Lhôte, Moïse Kissling, Raoul Dufy...

Thus, the temporary exhibitions of les Franciscaines will reveal to the public works from the museum's collections as well as pieces on loan from major national and international museums or impressionist paintings from the "Painting in Normandy" collection. They will also give pride of place to the contemporary collection of photographic works by major artists such as Philippe Ramette, Sarah Moon, Massimo Vitali, Paolo Roversi, David Amstrong, Isabel Munoz, Brian Griffin, Peter Lindbergh... enriched by the acquisition of photographic prints by the century's leading artists: Robert Capa, Gisèle Freund, the Seeberger brothers, Jacques-Henri Lartigue, Robert Doisneau...

The imaginary at work and the works of the imaginary can thus be found in this unique space: a space-time apart where the history of Deauville vibrates as much as that of the world.